Trait-d'Union

Salon Du Livre De Boudjima : Un Rendez-Vous Culturel Incontournable

Né d’une volonté qui s’apparente à un torrent qui dévale, le salon du livre de la localité de Boudjima a ouvert un ouvrage à la pagination indéterminée et dont elle compte bien parcourir une page chaque année. Cette localité de la Kabylie maritime située à 25 km au nord de Tizi Ouzou, vient de vivre, […]

Né d’une volonté qui s’apparente à un torrent qui dévale, le salon du livre de la localité de Boudjima a ouvert un ouvrage à la pagination indéterminée et dont elle compte bien parcourir une page chaque année. Cette localité de la Kabylie maritime située à 25 km au nord de Tizi Ouzou, vient de vivre, trois jours durant, au rythme de la 6ème édition du salon du livre.

Ce rendez-vous livresque, devenu désormais incontournable, a débuté en 2013 avec l’inauguration de la bibliothèque, ce lieu qui ressemble aujourd’hui à un coin des rhéteurs digne des coins socratiques.

Année après année, chaque édition constituait un nouveau défi à relever aussi bien en matière d’organisation, de participation, de la diversité ou encore sur le haut niveau des communications, table rondes animées par des écrivains, des universitaires et des spécialistes de la littérature algérienne contemporaine. Réussir un tel événement de cette gamme pour une jeune et petite commune, ne relève-t-il pas de la gageure ? Ne dit-on pas que ce sont les petites choses qui font les grandes œuvres ? On fera sien cet adage tant ce salon constitue la pierre angulaire qui appellera d’autres édition qui, à force de mûrir, seront encore plus retentissantes.

Boudjima, région connue pour l’hospitalité légendaire de ses habitants a, depuis, vu défiler tous les grands noms de la littérature algérienne. D’un rêve tendrement caressé, le salon du livre de Boudjima a, juste après sa naissance, été langé comme un bébé tant attendu. Outre l’inestimable collaboration de l’APC de Boudjima, à sa tête le premier magistrat de cette municipalité, M. Smail Boukheroub, de nombreux partenaires ont collaboré à la naissance de ce rendez-vous.

Parmi ces derniers, on citera l’association culturelle des Amis du Bassin Méditerranéen (ACABM), l’association « Un Livre, une Vie » de Dijon (France), l’association féminine Anza, la ligue des arts cinématographiques et dramatiques, etc. Aujourd’hui, et en dépit des difficultés, notamment la crise sanitaire et financière, le comité d’organisation, qui bénéficie de tous le soutien de quelques investisseurs locaux qui financent cette activité, veille pour faire de ce salon une espace de libre expression, de réflexion et aussi une sorte de poche de résistance comme l’atteste la thématique de cette dernière édition intitulée « Citoyenneté active ».

Brahim Boubchir, membre du comité d’organisation.

Auteur

Suivez-nous sur les réseaux sociaux: