Trait-d'Union

Ouverture de la 4e édition de la rencontre Joussour Tawassel Li Tourath Al Haouadir. Le patrimoine, alternative économique?

Un appel a été lancé afin de faire des collections muséales, une source d’inspiration pour les designers et créateurs algériens…

Des participants à une journée d’étude, organisée dans le cadre de la 4e édition de la rencontre «Joussour tawassel li tourath al Haouadir», ont appelé lundi à Constantine à faire des collections muséales une source d’inspiration pour les designers et créateurs dans différents domaines. «L’Algérie possède des collections patrimoniales aussi intéressantes qu’imposantes par leurs motifs, leurs symboles et leur beauté en mesure de devenir une source d’inspiration aux artistes pour créer des designs modernes dans les différents secteurs», a affirmé la directrice du Musée national de Sétif, Chadia Khalfallah, lors de sa communication portant sur «les collections muséales, source de créativité et de design moderne».

Des pièces archéologiques, des manuscrits, en plus des activités des musées nationaux de Tébessa, Sétif, Chlef, Khenchela, El Menea ainsi que du Parc national du Tassili N’Ajjer, le Musée national du Bardo, et le Centre des arts et des expositions de Tlemcen sont exposés, lors de cette manifestation de trois jours, invitant le public, en particulier les adeptes de musées et les amateurs d’archéologie à découvrir les spécificités de ces musées et les legs culturels et historiques préservés dans ces lieux.

Dans une déclaration à la presse nationale, l’attachée de conservation, chef de service des activités pédagogiques au Musée public national d’El Ménéa, Oum Saâd Beldjoudi, a indiqué que la participation de son musée à la manifestation vise à faire connaître un musée spécialisé dans la préhistoire qui constitue un joyau du patrimoine du sud du pays.

« Le Musée d’El Ménéa comprend une collection importante et unique de fossiles de trois genres de dinosaures qui remontent à plus de 150 millions d’années », a-t-elle ajouté, relevant que ce rendez-vous est une occasion pour attiser la curiosité du public et l’inviter à visiter un espace unique retraçant l’histoire de plusieurs régions du sud du pays.

De son côté, la directrice du Centre des arts et des expositions de Tlemcen (CAREX), Samira Oum Bouazza, a déclaré que le centre qu’elle représente propose une visite virtuelle des expositions organisées par le CAREX, celles de la calligraphie, des arts plastiques et du couscous, ainsi que les événements historiques tels que la commémoration des événements du 17 octobre 1961.

Elle a, dans ce sens, expliqué que les visites virtuelles ont permis au CAREX de poursuivre ses activités en dépit des répercussions de la crise sanitaire du Covid-19.

Le conservateur au Musée national de Tébessa, Sofiane Boukhatouta a, pour sa part, souligné que la participation de ce musée, ouvert en 2009, à la manifestation ambitionne de faire connaitre les collections aussi intéressantes que captivantes de pièces de monnaie, des épitaphes et des pièces archéologiques de plusieurs périodes historiques, acquises dans le cadre des fouilles, des saisies et des dons.

Pour Bachir Ouadaoui, chef de service des activités et ateliers pédagogiques au Musée national de Khenchela, la participation de son musée à l’événement « Joussour Tawassel Li Tourath Al Haouadir » est une manière de faire découvrir au public, Hammam Essalhine, un site historique qui existe depuis 2 000 ans, situé dans la commune d’El Hamma.

L’intervenant a également souligné qu’à l’occasion, le musée de Khenchela propose aux visiteurs une collection de pièces de monnaie archéologiques des époques romaine et numide, et expose des publications du musée relatives aux conférences tenues dans les différentes éditions du colloque national « L’Aurès à travers l’histoire ».

La manifestation, organisée par le Musée public national des arts et des expressions culturelles traditionnelles-Palais Ahmed-Bey en partenariat avec le Musée national Cirta propose au deuxième jour une journée d’étude placée sous le slogan « La créativité pour la promotion du patrimoine ».

Des communications, sur « la stratégie du ministère de la Culture dans la promulgation des lois soutenant la valorisation du patrimoine sur le plan économique », « les relations historiques entre Chlef et Constantine, à travers les archives nationales », « les collections muséales, source de créativité artistique et le design pour la décoration artistique moderne », « le patrimoine culturel, alternative économique au Parc national du Tassili N’Ajjer » et « l’histoire du Palais des Raïs et son rôle culturel, sont au programme de la deuxième journée de cette manifestation, selon les organisateurs.

Des ateliers pédagogiques dédiés aux enfants sont également au menu de cette rencontre proposant dessin, jeux instructifs et culturels, et contes, animés par les musées nationaux participants.

APS

Auteur

Suivez-nous sur les réseaux sociaux: