Trait-d'Union

Femmes de Kroumirie

La Kroumirie, est une région montagneuse du Maghreb, Située dans le nord-ouest de la Tunisie. N’est en pas une division administrative, son paysage géographique rend ses contours aisément identifiables, elle tient son nom des Kroumirs (peuple qui y vivait traditionnellement), d’un point de vue ethnique, les Kroumirs sont proches des Algériens du nord-est, voire des Kabyles.

Des contraintes de tous ordres font de cette région une des plus pauvres de la Tunisie et ce sont les femmes de Kroumirie qui assurent la majorité des activités domestiques et agricoles lorsque les hommes sont employés comme journaliers sur des chantiers locaux, ou absents du domicile à la recherche d’un emploi, désaffectant les activités agricoles et la faiblesse de ses revenus. L’activité artisanale aussi est féminine par excellence comme le tissage, la poterie, le rotin, l’osier et la transformation de produits agricoles. Les activités féminines liées aux ressources naturelles sont : l’approvisionnement en eau à partir de points situés hors du logement, la collecte de bois, la récolte des produits de la forêt, extraction des huiles essentielles et végétales.

Femmes de Kroumirie :

Hadda Jennaoui (38ans), artisane potière qui gère seule un atelier qui date de 1940 et qu’elle l’a redonné vie après une fermeture de 25 ans.

Nabiha Arfaoui (50ans), présidente de l’association de soutien des artisanes de Kroumirie, son association sauvegarde un patrimoine et un savoir-faire ancestral de tissage kroumir.

Amel Znaidi (48ans), activiste et fondatrice de l’association jeunesse et horizon qui organise chaque année le festival « DREAM IN TABARKA ».

Chahla Mechergui (50ans), paysanne et activiste qui organise des manifestations féminines pour le droit à l’eau potable dans les zones rurales de Kroumirie.

Zeineb Aridhi (55ans), cheffe, qui a écrit le guide de la gastronomie locale de Kroumirie et qui gère une table d’hôte typique.

Par Rania MECHRGUI

Rania Mechergui, tunisienne née à Ain Drahem au Nord-Ouest de la Tunisie. Par amour pour la nature dans laquelle elle a grandi, Rania a choisi de faire ses études sur la protection de l’environnement et le développement durable à la faculté des sciences de Tunis. En 2014 elle s’est ouverte au monde de l’entrepreneuriat social et solidaire en misant sur le savoir-faire de la femme rurale et artisane et sur le potentiel naturel et socio-culturel de sa région pour créer une dynamique économique alternative locale. En 2015, Rania a dirigé l’entreprise sociale et solidaire KOLNA HIRFA pour la promotion et le soutien des femmes artisanes rurales de la région du nord-ouest de la Tunisie sur les trois gouvernorats du Kef, Jendouba et Siliana. Élue En 2017 « Femme entrepreneur de Tunisie, secteur artisanat » par le magazine Manager et la fondation Friedrich Naumann pour la liberté. En 2018, Rania Mechergui a lancé son projet DAR EL AIN dans le secteur de l’écotourisme dont la mission est la valorisation du potentiel naturel de la Kroumirie ainsi que le patrimoine culturel et historique de la région.

Auteur

80

Directeur de la publication de Trait-d’Union magazine. Membre fondateur, Ex-président et actuel SG du CLEF Club Littéraire de l’Étudiant Francophone de l’université de Chlef. Journaliste et chroniqueur à L’hebdomadaire LE CHÉLIF. Membre du jury étudiant du Prix Goncourt choix de l'Algérie 1ère édition. Enseignant vacataire au département de français UHBC.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux: