Trait-d'Union

Dis-moi ton nom folie de Lynda-Nawel TEBBANI

Le deuxième roman de Lynda-Nawel Tebbani, « Dis-moi ton nom folie » vient de paraître aux Editions Frantz Fanon. Présentation de l’éditeur: « Skander el Ghaib est un homme perdu dans les méandres d’un passé sombre et d’un présent insaisissable. Interné dans un asile psychiatrique, il est en proie à une solitude acerbe et un silence mutilant. Des […]

Le deuxième roman de Lynda-Nawel Tebbani, « Dis-moi ton nom folie » vient de paraître aux Editions Frantz Fanon.

L’image contient peut-être : 1 personne, texte qui dit ’Skander Lynda-Nawel Tebbani Dis-moi ton nom folie homme perdu dans d'un présent insaisissable. Interné trique, es proie solitude déchirent lécho méandres passé psychia- révélent par une multitude silence Lynda-Nawel Tebbani douleurs. Assailli souvenirs aussi fracas- couve mais qu'il pas courage de sombres assumée Maurice Blanchot, cherche moins Skander Ghaib qu'à entendre ambigüe solitude folie. Réécri- «Skander cherche souvent com- perdre, une adulte, l'innocence notre regard..» ynda-Nawel TEBBANI certifiée eest également docteure chercheure travaux l'algérianité littéraire roman, perte publié moi on nom folie Breuil etMusique. Média- Plus, son deuxième Dis-moi ton nom folie roman I1C: Metref 3€ 78-9931-572-77-0 EDITIONSFRANTZFANON’

Présentation de l’éditeur: « Skander el Ghaib est un homme perdu dans les méandres d’un passé sombre et d’un présent insaisissable. Interné dans un asile psychiatrique, il est en proie à une solitude acerbe et un silence mutilant. Des voix foudroyantes le déchirent de l’intérieur, mettent en alerte ses sens et le révèlent à lui-même. Il est l’écho de ses propres douleurs. Assailli par une multitude d’images, de musiques et de souvenirs aussi fracassants les uns que les autres, il se reconstitue petit à petit et se redécouvre sous un visage qu’il a toujours couvé mais qu’il n’a pas eu le courage de regarder : celui d’un bourreau. Racontant par bribes l’histoire de cet homme, Dis-moi ton nom folie est un roman sur les territoires sombres et fragiles de l’humanité. Réécriture assumée de Maurice Blanchot, il cherche moins à décrire le silence de Skander el Ghaib qu’à le faire entendre dans une ambiguë solitude entre exil et folie. »

Auteur

Suivez-nous sur les réseaux sociaux: